Le Gilet jaune et le Bourgeois

Une fable librement adaptée de "La Cigale et la Fourmi de Jean de la Fontaine".

Le Gilet jaune, ayant braillé Sur les boulevards toute l’année, Se trouva fort dépourvu Quand le virus fut venu : Plus le droit de manifester Et les ronds-points de bloquer. Il alla demander du soutien Chez le Bourgeois son voisin Le suppliant de lui prêter Quelques pièces pour subsister Jusqu’à la prochaine saison. — Je vous rembourserai, lui dit-il, Avant le mois d’août, foi de gréviste, Avec les Intérêts et le capital. Le Bourgeois n’est pas prêteur : C’est là son moindre défaut. — Que faisiez-vous ces temps-ci ? Demanda t-il à cet emprunteur. — Nuit et jour à tout venant Je manifestais, ne vous déplaise. — Vous manifestiez ? j’en suis fort aise. Eh bien ! travaillez maintenant.

Gilles. Heuline

Une fable librement adaptée de “La Cigale et la Fourmi de Jean de la Fontaine” (Vous pouvez écrire un commentaire ci-dessous)